Les Chevaliers de Baphomet : La Malédiction du Serpent

Les Chevaliers de Baphomet : La Malédiction du Serpent

Les Chevaliers de Baphomet : La Malédiction du Serpent (Broken Sword 5 – the Serpent’s Curse)

chevaliers 2

Réunis à nouveau après sept ans d’absence, Nico Collard et George Stobbart sont de retour dans cette nouvelle aventure remarquable qui respecte l’esprit des anciens épisodes avec ses énigmes ingénieuses et stimulantes !

Revolution Software redonne vie à cette licence qui a plus de vingt ans avec une campagne KickStarter réussie. Charles Cecil le créateur de la série originelle a participé à cette renaissance en donnant le meilleur de lui même dans ce titre.

Broken-Sword-5-The-Serpent’s-Curse-Part-1

Cinquième jeu de la série livré en deux épisodes, La malédiction du Serpent est une bonne aventure façon de la vieille école du point’n’click. Cependant, elle manque de panache dans son esprit et ses énigmes pour atteindre le niveau de qualité des deux premiers jeux. Pourtant, les amateurs de la série retrouveront les éléments qui ont fait le succès de cette série.

L’histoire débute à Paris par un meurtre dans une galerie d’art en rapport avec un tableau. Nos aventuriers sont transportés par leur enquête à travers divers endroits à la recherche d’indices pour élucider ce crime. Ésotérisme, secte religieuse et complots sont les grands thèmes de la toile de fond scénaristique.

Le gros point noir reste le système de dialogues. Drôles et intelligents quelque fois, ils sont dans l’ensemble de qualité moyenne et le plus souvent ralentissent l’aventure car trop longs.

Graphiquement, la direction artistique propose une vaste variété de décors et de lieux. Mais la modélisation et l’animation des personnages n’est pas la meilleure vue dans le genre au cours des dernières années et l’intégration avec les fonds n’est pas du tout un succès. Mais malgré cela, la magie opère et on se plait à fouiller le décor pour trouver des indices et des éléments d’interactions.

Le doublage français est fidèle et on retrouve les voix des précédents jeux. La musique et l’ambiance sonore se font discrètes mais utiles.

Bien qu’il n’atteint pas le génie des premiers épisodes de la série et à certains égards par manque d’originalité, Les Chevaliers de Baphomet : La Malédiction du Serpent (Broken Sword 5 – the Serpent’s Curse) est une grande aventure qui va certainement plaire aux anciens joueurs de la série et amateurs du genre par ses puzzles difficiles à résoudre, son esprit et une grande histoire à démêler.

Le verdict

7Bon

On aime : Les Chevaliers de Baphomet sont de retour.
Grande variété de puzzles, bien conçus
Style de jeu : vieille école.

On n’aime pas : L’histoire est convaincante, mais moins que prévu.
Trop linéaire pour une grande partie de la partie.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *