Batman: Arkham Origins Blackgate – Deluxe Edition

Batman: Arkham Origins Blackgate – Deluxe Edition

Action furtive en 2.5D

baob

En principe exclusif à la Nintendo 3DS et PS Vita, Batman: Arkham Origins Blackgate finit par faire le saut sur consoles de salon et PC. Pour l’occasion, on nous offre une édition Deluxe qui améliore visiblement la qualité générale du titre original avec quelques modifications au paragraphe des costumes jouables pour Batman. Blackgate est une aventure « stand alone » qui agit comme un prologue à Arkham Origins. Conservant les éléments forts de Asylum et City avec un pitch ressemblant étrangement à celui d’Asylum, le titre reste unique malgré tout par son gameplay 2.5D à la Metroid ou Castlevania.

batman__arkham_origins_blackgate

Avec la présence toujours inspirante de Catwoman, la majeure partie de l’intrigue de cette aventure se déroule à la prison de Gotham City : Blackgate. Après une explosion, le Joker, Pingouin et Black Mask contrôlent les trois sections principales de la prison et nous devons donc assumer le rôle du sauveur et remettre les choses en place.

batman_arkham_origins_blackgate__deluxe_edition-2500633

Après une introduction prometteuse (soutenue par plusieurs séquences comiques) nous démarrons l’aventure et dès le début, le titre est immédiatement accrocheur mais le jeu perd progressivement une partie de sa magie et de sa fraîcheur.
Contrairement à ce qui se passe avec les jeux destinés aux plates-formes PC ou consoles de salon, les développeurs ont voulu un gameplay en 2.5D en lieu de la 3D. Qu’entendons-nous par là ? Eh bien, nous pouvons avancer à travers les décors de Blackgate comme un jeu de plateforme et certains des fonds ont plusieurs niveaux que nous pouvons explorer et gagner ainsi un gameplay en profondeur.

Combat, furtivité, plate-forme et exploration nous attendent donc dans ce jeu d’aventure 2.5 D.
Le jeu est basé sur la même formule que les jeux comme Metroid ou la série 2D Castlevania. Il est donc nécessaire de parcourir plusieurs fois les niveaux parce que comme nous allons de l’avant, nous avons accès à de nouvelles zones auparavant inaccessibles. Cette proposition est tout à fait séduisante sur le papier, surtout quand on considère que l’aventure se compose d’un certain nombre d’éléments tels que le combat, la furtivité ou exploration. Avec tout cela on se dit super qu’est-ce qui pourrait aller mal ? Eh bien, laissez-moi vous expliquer …

batman_arkham_origin

Le principal problème que traîne le titre est son design. Et même si au début, tout est très intéressant et encourageant, les missions qui nous sont confiées sont de plus en plus pénibles. Pourquoi ? Parce la carte est relativement grande, les allées et venues d’un endroit à un autre sans raison apparente deviennent ennuyeuses, rien de moins. Il est vrai que la façon dont nous exploreront les décors vont faire un usage intensif des différents gadgets. Mais le scénario « distribution de coups de pied aveugles » finit par être une tâche trop monotone.

C’est une honte car cela finit par ternir le résultat final qui aurait pu être superbe. Oui, parce que le système de combat est bien fait, l’ambiance est fantastique et le système de progression du personnage ajoute de la profondeur au jeu.

Cela me blesse l’âme de voir un titre qui aurait pu être vraiment bien laissé à mi-chemin de la réussite. Batman: Arkham Origins Blackgate n’est pas une aventure désastreuse, pas du tout, en fait, il est même conseillé pour les fans du personnage. Mais en raison du manque d’inspiration dans la conception des missions, il devient monotone.

 

Le verdict

6Passable

On aime : Son histoire agit comme un prologue à Arkham Origins.
Très bonne ambiance.
Variété de situations.

On n’aime pas : L’action perd en intérêt à mi-chemin.
Missions peu suggestive.
Pénurie d’évolutions par rapport à la version portable.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *