Assassin’s Creed 4 : Black Flag

Assassin’s Creed 4 : Black Flag

Assassin's Creed 4 : Black Flag est un jeu d'aventure et d'action à la troisième personne dans lequel vous incarnez le rôle d'Edward Kenway, un pirate sans foi ni loi qui va devenir un Assassin

Assassin’s Creed 4 : Black Flag est un jeu d’aventure et d’action à la troisième personne dans lequel vous incarnez le rôle d’Edward Kenway, un pirate sans foi ni loi qui va devenir un Assassin. Au cours de cette aventure palpitante, vous allez traverser les mers des Caraïbes au cœur de l’âge d’or de la piraterie.

ACIVBF_Highrez_Crew_Edwardtcm29101508-568x321

Edward devra faire face à certains des pirates les plus redoutés de l’histoire …

C’est pas l’homme qui prend la mer …

Edward Kenway est le grand-père de Connor – le protagoniste de Assassin’s Creed 3,  ce chapitre précède donc chronologiquement les événements du dernier opus. Vous allez voir comment notre héros, un simple fermier marié va devenir un redoutable pirate et au fil de l’aventure et évoluer progressivement vers le Credo des Assassins, dans une aventure qui vous mènera dans des lieux magnifiques et dangereux, en croisant quelques-uns des plus terribles pirates de l’histoire.

N’oublions pas la méta histoire – l’histoire au dessus de l’histoire – : le vrai personnage que vous incarnez est un nouvel employé de Abstergo Entertainements chargé d’explorer la mémoire génétique de Edward Kenway. Abstergo Entertainements est la filiale divertissement de qui vous savez … si vous avez joué aux épisodes précédents.

Le jeu basculera entre ces deux phases de jeu. L’exploration des mémoires de Edward et les phases dans la « réalité ».

Finis les paysages monotones de l’Amérique du Nord ! Assassin’s Creed 4 : Black Flag est une explosion de couleurs. Si l’on ajoute à son scénario une flore et une faune détaillées, on obtient un jeu qui ressemble à une carte postale. Les missions sont réparties entre trois grandes villes (La Havane, Kingston et Nassau) et une myriades d’autres lieux : temples, îles désertes, jungles et autres lieux secrets …

ACGA_SP_61_CaribbeanSea_Spyglass_EmbargoJul22_9amPSTtcm29106244-568x319

Les paysages de Assassin Creed 4 Black sont de vraies cartes postales

Infiltration, navigation et action

L’infiltration dans Assassin’s Creed 4 : Black Flag  a reçu de nombreuses améliorations. Comme dans la version précédente, les zones végétalisées (buissons, champs de canne à sucre, etc) permettront au protagoniste d’observer et attaquer leurs cibles sans se faire détecter. Edward peut aussi tirer sur des barils de poudre afin de distraire les gardes et observer ses ennemis avec la « Eagle Vision » puis les marquer et ainsi les suivre même à travers les murs. Des innovations qui facilitent la phase d’infiltration, qui est maintenant moins exigeante et donne plus de plaisir qu’avant.

Mais les fans d’action ne devraient pas s’inquiéter car Edward est tout à fait capable de se battre avec deux épées et n’hésitera pas à utiliser ses armes pour écourter les duels qui, autrement, pourraient se propager. Malgré le système de défense pour bloquer et esquiver les coups de poing, semblable à la série Arkham, vous pouvez vaincre la plupart de vos ennemis dans le jeu en appuyant simplement sur le bouton d’attaque frénétiquement. Bien que n’étant pas réputés pour leur complexité, les combats Assassin’s Creed 4 : Black Flag se distingue par leur nature explosive, le plaisir et la rapidité. Cependant, ils deviennent répétitifs et l’intelligence artificielle se comporte (parfois) de manière irrationnelle, ce qui entrave le divertissement.

Des combats explosifs et ultra-rapides

Des combats explosifs et ultra-rapides

Outre les missions principales de la campagne solo, Assassin’s Creed IV : Black Flag déborde d’activités complémentaires que Edward peut faire. Impossible de s’ennuyer ! À la fois sur terre et en mer, chaque recoin cache une carte secrète ou une quête secondaire. Tavernes, jeu d’argent, chasse aux requins, abordages, cartes au trésor, exploration d’épaves sous marines et contrats d’assassin … Assassin Creed IV : Black Flag a réussi à recréer vos rêves les plus fous sous la forme d’un joyeux désordre qui tient plus du parc d’attractions que de la reconstitution historique.

Néanmoins, le jeu fournira aux joueurs désireux d’approfondir le background un flot d’informations aux travers des récoltes des mémoires par l’Animus. Vous apprendrez ainsi des détails sur les personnages, les lieux et autres faits historiques. Un travail remarquable de documentation toujours impressionnant que l’on retrouve à chaque épisode et pour qui prend le temps de lire.

Mais la navigation est sans doute l’élément le plus  accompli de Assassin’s Creed IV : Black Flag. A bord du Jackdaw, Edward va se déplacer d’île en île et à partir de là, dévoiler ses talents de marins et de pirate. Vous serez en mesure d’améliorer et de personnaliser votre navire avec des canons supplémentaires, des voiles pour une navigation plus rapide et autres nouvelles armes ou éléments de personnalisation. D’autre part, à la barre du Jackdaw, vous sentirez une liberté totale assez enivrante. Vous pouvez lever les voiles pour attraper des baleines, ou tomber par hasard sur une épave engloutie, une île au trésor ou croiser des galions sans aucun temps de chargement. Un monde ouvert réussi qui vous transportera et vous fera rêver.

Chasse au requin, contrats meurtriesr, jeux de dames ... la variété des missions est étonnante.

Chasse au requin, contrats meurtriers, jeux de dames … la variété des missions est étonnante.

Vous l’aurez compris l’expérience de jeu est riche. Mais le jeu n’est en aucun cas un simulateur de navigation ou de pirate (bien que réussi). En fait, il prend de grandes libertés avec la réalité pour fournir une expérience de jeu agréable et enrichissante avec un degré de liberté jamais obtenu dans la série jusque là.

Pourtant le jeu perds son côté mystique du Crédo des Assassins. On survole encore une fois de nombreuses questions et peu de réponses sont apportées par la méta histoire. Certains personnages sont très attachants et l’aventure est dans l’ensemble de bonne qualité.

 

Il faut signaler une grosse déception : il est obligatoire, pour accéder à une partie du contenu du jeu, de pouvoir être connecté au live… Ubisoft fait le choix encore ici d’amputer une partie du gameplay (gestion de la flotte) de la campagne solo à ceux et celles qui ne sont pas connectés. Carton rouge. Bien que cela ne vous empêchera pas de finir le jeu. C’est un choix que l’on peut reprocher à l’éditeur. Surtout que l’on sait par avance que le jeu disposera de moultes dlc …

Le verdict

8Très bien

On aime : Durée de vie du jeu
L’univers
Le gameplay
Les pirates !

On n’aime pas : Facile
Classique
Connexion obligatoire au live pour la gestion de la flotte


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *